Initiateur de plongée FFESSM Toulouse

avec Bulles & Co Toulouse, le club de plongée toulousain

 

PREROGATIVES – APTITUDES GENERALES

 
Le brevet d’«Initiateur» de la FFESSM atteste de la maîtrise des compétences requises pour exercer la fonction d’enseignant Niveau 1 (E1) définie dans le Code du Sport (Etablissements organisant la pratique de la plongée subaquatique.
 
Cet encadrant possède les compétences générales suivantes :
- C1 «Accueil des plongeurs» : accueillir, conseiller et répondre aux demandes des plongeurs et du public.
- C2 «Conception pédagogique» : concevoir une progression, une séance ou un cursus de formation.
- C3 «Formation des plongeurs» : conduire des séances de formation pratiques ou théoriques.
- C5 «Organisation» : organiser, planifier le déroulement de l’activité.
- C6 «Sécurisé l’activité» : sécuriser l’activité, prévenir les risques et intervenir si besoin.
- C7 «Connaissance support» : posséder les connaissances en appui des compétences requises.
Les prérogatives réglementaires de l’Initiateur de la FFESSM sont définies par le Code du Sport.
 
De plus, l’Initiateur E1 peut :
- Surveiller et organiser des séances en bassin (piscine ou fosse de plongée dont la profondeur n’excède pas 6 mètres.
- Avoir la responsabilité d'enseignement en bassin (Directeur de Plongée).
- Enseigner du débutant au Plongeur Autonome Niveau 2 dans l'espace 0
- 6 mètres en milieu artificiel comme en milieu naturel.
Si l'enseignement s'effectue en milieu naturel, le Directeur de Plongée doit être au minimum un moniteur 1er degré (encadrant E3).
- Participer aux jurys du brevet Niveau 1.
- En milieu artificiel : valider des compétences du brevet Niveau 1. Le numéro figurant sur son tampon doit être le numéro figurant sur sa carte Initiateur (carte format CB).
 
l'Initiateur E2 peut :
- Surveiller et organiser des séances en bassin (piscine ou fosse de plongée dont la profondeur n’excède pas 6 mètres.
- Avoir la responsabilité d'enseignement en bassin (Directeurde Plongée).
        - Enseigner, sauf avis contraire du président du club, la plongée au sein d'un club, dans l’espace 0
  - 20 mètres (jusqu'au Niveau Guide de Palanquée – Niveau 4), sous la direction d'un moniteur 1er degré licencié (encadrant E3).
  - Participer aux jurys du brevet Niveau 1.
  - Valider les compétences du Niveau 1 et du Niveau 2, la délivrance de ces brevets se fait sous la signature du président de club pour le Niveau 1, et du président de club et d’un moniteur E3 pour le Niveau 2.
 - Valider les plongées qu'il a encadrées. Le numéro figurant sur son tampon doit être le numéro figurant sur sa carte CMAS (dernière suite de chiffres) de moniteur 1 étoile.
Remarque : un stagiaire Initiateur en cours de formation n’a aucune prérogative d’enseignement, le TSI présent sous l’eau est responsable de l'action pédagogique lors d’une séance avec des vrais élèves.
 

NIVEAUX D’ORGANISATION

L’examen est organisé à l'échelon du club ou du département. Le président organisateur doit avertir le président de la CTR au moins un mois avant la session.
- Si l’examen se déroule à l’étranger, dans les COM ou Collectivités Territoriales ou Collectivités départementales non rattachés à un Comité Régional, le président de la CTN est habilité à déroger aux présentes conditions d’organisation.
Le MF2 de la FFESSM ou BEES 2 ou DES-JEPS, licenciés à la FFESSM, responsable de la formation UC10 (Pédagogie pratique en scaphandre dans l’espace 0-20 m), adresse à sa CTR les attestations. La CTR procède àl’enregistrement en ligne sur le site de la FFESSM.
Les CTR sont habilitées à exercer un contrôle.
 
 

CONDITIONS DE CANDIDATURE A L’EXAMEN

 
- Etre titulaire de la licence FFESSM en cours de validité.
- Etre âgé de 18 ans révolus à la date d’entrée en formation, stage initial compris.
- Etre francophone.
- Etre titulaire du brevet de Plongeur Autonome Niveau 2 minimum ou d’un titre ou diplôme équivalent.
- Etre titulaire de la carte RIFA Plongée de la FFESSM.
- Avoir effectué au minimum 12 plongées en autonomie, désignées comme telles sur le carnet de plongée du candidat ou de la candidate et validées comme telles par un P5 minimum (DP-N5). Les plongeurs de Niveau 3, les Guides de Palanquée – Niveau 4 (GP--N4) ainsi que les Directeurs de Plongée–Niveau 5 (DP-N5) sont dispensés de cette condition.
- Etre présenté par le président du club d'appartenance.
- Contrôle médical : se conformer aux préconisations
- Avoir effectué dans l’ordre chronologique depuis l’obtention du brevet de Plongeur Autonome Niveau 2 (ou titre ou diplôme équivalent), tel que défini dans le chapitre suivant :
1-Une formation initiale de 2 jours.
2-Un stage en situation.
Nota : Un candidat ayant échoué à l’examen ne peut se représenter avant un délai de 30 jours pleins à une autre session.
Le non respect de ce délai, découvert à postériori, entrainerait la nullité de l’examen indûment présenté.
 

CURSUS DE FORMATION

L’ensemble des stages doit être effectué dans un délai de 3 ans maximum à partir de la fin du stage initial : tout candidat doit se présenter à l’examen avant la fin des 3 ans.
Le cursus de formation est composé de :
1) Un stage initial : Le stage initial de deux jours (consécutifs, ou fractionnés en 2 journées ou quatre demi-journées sur un délai de un mois maximum) est organisé par un club ou par un Comité Départemental. Le responsable du stage est un MF2 ou BEES2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM, présent pendant la totalité du stage.
Ce responsable de stage valide le stage initial sur le livret pédagogique Initiateur remis au candidat en fin de formation initiale.
Le stage initial a pour objectif principal de préparer le stagiaire Initiateur à l’étape suivante du cursus. De fait, son contenu porte essentiellement sur les UC1, UC2, UC3 et UC7, sans exclure d’autres contenus jugés pertinents par le responsable du stage.
A ce stade, les UC ne sont pas nécessairement maîtrisées dans tous leurs aspects et l’avis favorable/défavorable porte uniquement sur l’aptitude du stagiaire Initiateur à poursuivre le cursus de formation.
- UC1 : «Accueil des plongeurs».
- UC2 : «Conception pédagogique».
- UC3 : «Formation des plongeurs».
- UC7 : «Connaissances support» (Activité, réglementation, plan fédéral citoyens du sport).
A l’issue du stage, en cas d’avis favorable portant sur l’aptitude à poursuivre le cursus, un livret pédagogique
Initiateur est remis au stagiaire Initiateur.
2) Un stage pédagogique en situation : Il peut se dérouler en milieu artificiel et/ou milieu naturel avec formation limitée à l’espace 0 - 6 m.
Sans exclure d’autres apports jugés utiles, le stage en situation porte sur les UC1, UC2, UC3, UC5 et UC6.
Pour chacune de ces UC, un nombre minimal d’unités de formation à valider est défini. En fonction de la progression de la formation choisie par l’enseignant (TSI ou E4), une séance peut porter sur une ou plusieurs UC. Plusieurs unités de formation peuvent être validées au cours d’une séance mais dans la limite d’une unité de formation au sein d’une même UC.
La durée et la répartition des séances constitutives de ce stage sont : 6 jours consécutifs ou 3 fois 2 jours ou 16 séances piscines (milieu artificiel et/ou naturel).
Le nombre minimal d’unités de formation à valider par UC est le suivant :
- UC1 « Accueil des plongeurs» : 4 unités de formation.
- UC2 «Conception pédagogique» : 4 unités de formation.
- UC3 «Formation des plongeurs» : 16 unités de formation, incluant la transmission des connaissances N1 et N2, dont :8 unités de formation sans scaphandre. 8 unités de formation avec scaphandre.
- UC5 «Organisation» : 10 unités de formation.
- UC6 «Sécuriser l’activité» : 6 unités de formation, dont intervention à 5m PMT et scaphandre.
Il n’y a pas de chronologie imposée pour la réalisation des UC 1 à 6.
Une septième compétence désignée UC10 est optionnelle et concerne les Guides de Palanquées–Niveau 4 et Initiateur (E2 de la FFESSM)
- UC10 (optionnelle) : 4 séances à 20 m et 1 journée pédagogique.
Les unités de formation des UC1, UC2, UC5 et UC6 peuvent être associées aux unités de formation de l’UC3 pour former une séance. Ainsi, avec 16 unités de formation à valider pour l’UC3, le stage en situation nécessite au moins 16 séances de formation au profit du stagiaire Initiateur.
Le livret pédagogique Initiateur précise le nombre minimum de séances permettant de valider chaque
compétence

 

Le démarrage du stage en situation n’est possible qu’après validation de la formation initiale.

Le tuteur de stage est un MF2 de la FFESSM ou BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JESP licenciés à la FFESSM, ou bien un MF1 de la FFESSM ou BEES1 licenciés à la FFESSM et titulaire de la qualification Tuteur de Stage Initiateur (TSI). L’évaluation par le tuteur de stage se fait en contrôle continu, et les séances sont validées sur le livret pédagogique Initiateur.
En fin de stage en situation, le tuteur de stage donne un avis favorable ou bien défavorable porté sur le livret pédagogique Initiateur.
Seul l’avis favorable permet de se présenter à l’examen; dans le cas contraire, le tuteur de stage peut proposer au stagiaire une prolongation de son stage en situation. Ces stages devront être effectués dans un délai de trois ans maximum à partir de la fin du stageinitial. Le candidat doit se présenter à l’examen avant la fin des trois ans.
Lorsque les stagiaires sont en présence de vrais élèves, le tuteur (E3 + TSI ou E4) responsable de la séance doit se trouver dans l’eau avec le stagiaire. Il est responsable de la sécurité de la séance ainsi que de l’action pédagogique du stagiaire.
Nota :Une formation intensive en 7 jours pleins, comprenant la formation initiale, puis la préparation et l’obtention des UC 1, 2, 3, 5, 6 et 7, puis l’examen, est possible.
 
 
 
 
 
 
 
 
Logo ffessm Toulouse plongée

Date de dernière mise à jour : 06/10/2018